Ils datent de la moitié du 19ème siècle, début d'une politique hygiéniste visant à séparer l'eau des hommes de celle des bêtes, jusque dans les années 50. Le dernier lavoir à avoir été mis en eau sur Groix, celui de Kervaillet, date en effet de 1957, l'eau courante n'ayant été installée dans les derniers foyers que dans les années 70 ! L'histoire n'est donc pas si vieille. Celui du Bourg, tout près du Presbytère a en revanche une particularité géographique par rapport aux 276 autres. Trésorière de l'assocation Saint Gunthiern qui veille à la sauvegarde et à l'entretien des fontaines et lavoirs de l'île, Marie Pia nous explique pourquoi.