La sirène mangeuse d’enfant

Il y a deux sortes de gorrigez ”, le terme féminin pour korrigan. Et le même mot est utilisé en Breton qu’il s’agisse de créatures terrestres ou de sirènes.

Il était une fois une femme qui part à la côte chercher des berniques avec sa petite fille. Arrivée sur place,  elle met le bébé sur une roche où il y avait du goémon pour que ce soit bien confortable - il n’y avait pas de berceau à l’époque ni rien de tout ça - et puis elle commence sa pêche. Et d’un coup, elle voit quelque chose qui sort de l‘eau et qui attrape sa petite. Elle rentre en courant prévenir les villageois de Quelhuit. L’un d’entre eux imagine un stratagème pour confondre la sirène mangeuse d’enfant.