Jo Le Port  tient à le préciser : tout le mérite d’avoir transmis ces histoires revient à la vieille Célestine qui les lui a racontées. “ Elle avait quatre-vingts ans à l’époque mais son esprit était clair ”. Une pensée pour Célestine donc.

Le sabbat dans la lande (1) 

L’histoire d’une femme qui part danser sur les “ hauts de côte “ avec d’autres femmes qui la pressent de l’accompagner moyennant une récompense de cinq sous “ pour acheter du savon” . Mais quand son mari se réveille et la retrouve à ses côtés, “ elle est là mais elle n’est pas là, elle est comme morte “. Le curé suggère alors au mari de jeter un de ses effets personnels au feu...Une légende au centre de laquelle on trouve “ le monsieur ”, " an aotrou " en  breton, autrement dit le Diable en personne !

(1) Le sabbat est une réunion nocturne de sorcières en l'honneur du Diable qu'elles vénèrent.